Contemporanea
Jaargang XXXVIII Jaar 2018 Nummer 4

Archieven

L’inventaire des archives de l’European Green Party (1981-2015)

Annette Hendrick, historienne, archiviste indépendante travaillant sous le nom d’ORAM

Versé par l’EGP au centre d’archives privées Étopia en 2009 et 2016, le fonds déposé se compose de 30 ml de dossiers d’archives (soit 1065 articles) ainsi que de 157 affiches, 67 enveloppes de photos et cartes postales, 49 CD-Rom et DVD, 114 objets et 200 cassettes d’enregistrements sonores ou audiovisuels.

L’inventaire détaillé est accessible en ligne sur le site de l’auteure. Rédigé en anglais, il compte plus de 180 pages avec une DGF détaillée, l’analyse des dossiers suivie de la description, le plus souvent à la pièce, des objets, affiches, photos et cartes postales.

Autocollant produit et distribué par the Greens/European Free Alliance au Parlement européen et les Verts Européens dans le cadre de la campagne sur le climat de 2006-2007, avec le slogan « Stop climate change. Play your part ».

Les archives traitées présentent un intérêt évident pour l’étude des mouvements écologiques et des partis verts dans la plupart des pays européens ou non-européens depuis le début des années 1980. Le fonds couvre cependant spécialement les années 1989 à 2015.1 Une première période, qui s’étend environ de 1989 à 2005, permet de suivre pas à pas les transformations de la collaboration des Verts au niveau européen, évoluant de la structure informelle d’une simple Coordination, fondée en 1983, à celle d’une Fédération Européenne des Partis Verts, en 1993, pour devenir un véritable parti européen, le Parti Vert Européen ou plus communément l’European Green Party, avec le statut d’a.i.s.b.l., en 2004. Une seconde période, qui va de 2005 à 2015, concerne peut-être davantage le rôle des Verts face à l’évolution de l’Union européenne et aux crises qu’elle a à affronter depuis le début des années 2000 (élargissement, crise économique, migration…)

Sous-verre en carton produit par l’EGP à l’occasion des élections européennes de 2014 (lors de la Primaire écologiste organisée en novembre 2013, dans le cadre du Conseil du Parti Vert Européen).

Véritable porte d’entrée pour l’étude de l’EGP, ce fonds offre aux chercheurs diverses opportunités. Il renseigne en effet sur l’organisation du parti, l’évolution de ses structures, de ses membres et de ses modes de fonctionnement. Il donne un accès particulier à l’étude des mouvements et partis Verts au sein des différents pays d’Europe. L’étude des principales campagnes thématiques et des campagnes électorales menées de front par les Verts à l’échelle européenne est possible grâce aux dossiers d’archives et peut être développée et illustrée à partir du matériel publicitaire, des affiches, photos et cartes postales. Ces archives permettent aussi de découvrir les relations entre le Parti et le Groupe des Verts au Parlement européen, d’examiner la position et le rôle des Verts sur diverses questions spécifiques à l’histoire de l’Europe pendant ces 30 dernières années (conflit des Balkans, élargissement de l’Europe, révision de la Constitution européenne, etc.), de découvrir les liens tissés à l’échelle européenne et mondiale avec les différents partis Verts, les différents réseaux, les organisations locales ou internationales, etc.

Folder diffusé par l’EGP à l’occasion de la « Primaire écologiste » organisée à la Tricoterie à Bruxelles le 23 novembre 2013 sur le thème « You Decide Europe. Choose the Green leading candidates for Europe » (EGP Council).

Pour accéder aux archives : contacter Szymon Zareba, au Centre d’archives Étopia, à l’adresse archidoc@etopia.be

Annette Hendrick, Inventaire des archives de l’European Green Parti (1981-2015), couverture

- Annette Hendrick

Webreferenties

  1. auteure: https://www.oram.be/traitement-darchives/archives-politiques/european-green-party/

Referenties

  1. Les archives des débuts de la Coordination ont été emmenées à l’Université de Teesside au Royaume-Uni, où elles ont été numérisées.